DCU 06 (01/06)

    Partagez
    avatar
    Ben Wawe
    Chatte Noire

    Nombre de messages : 724
    Né le : 1987-02-11
    Date d'inscription : 26/08/2004

    DCU 06 (01/06)

    Message par Ben Wawe le Ven 20 Jan 2006, 19:25

    ENNEMIS DE CŒUR


    (couverture par Ethan Van Sciver pour Green Lantern : Rebirth #2)

    Green Lantern : Rebirth #2 (scénariste : Geoff Johns, dessinateur : Ethan Van Sciver, encreur : Prentis Rollins) : Hal/le Spectre parle de son père et de son passé avec son ancien amour, avant que la JLA n'arrive pour savoir ce qu'il fait et quels sont les étranges phénomènes dont il semble être la cause. Pendant ce temps, Gardner perd ses pouvoirs de Warrior et redevient un Green Lantern, tandis que Kyle est attaqué par Killowog et qu'on apprend qu'il transportait un Gardien d'Oa et le corps de Hal Jordan, encore en costume de Parallax et avec les tempes grises. Au même moment, John Stewart attaque la JLA et semble devenir fou.
    Encore un bon épisode. Le mystère s'assombrit, on se devient pourquoi Guy redevient un GL, pourquoi Killowog attaque Kyle et pourquoi John perd la boule. Les dialogues Batman/Green Arrow sont bons aussi, et on sent la tension entre ces deux héros. La fin est surprenante et soulève beaucoup de questions. Je crois qu'on peut bien résumer l'épisode ainsi : il soulève plus de questions qu'il n'en répond, et c'est normal vu que ce n'est que le #2. Encore une fois, une lecture bien plaisante et de beaux dessins qui collent parfaitement à l'histoire pour ce Green Lantern : Rebirht #2.

    JLA #106 (scénariste : Chuck Austen, dessinateur : Ron Garney) : Superman et Wonder Woman veulent stopper l'enfant du héros mort qui a aussi des pouvoirs, mais le gamin frappe Sup'. Après une visite chez la mère, la JLA découvre que toute la famille a des pouvoirs suite à un météore, et ils arrêtent la mère avant qu'elle ne tue le propriétaire de l'usine qui a causée la mort de son mari à cause de l'explosion. A la fin, le petit dit détester Superman et tous semblent vouloir consoler le grand héros de cela.
    Bon, clairement, c'est pas le meilleur épisode d'Austen, mais ça va encore comparé à celui du mois dernier. Bien sûr, la morale est très lourde et je ne vois pas vraiment l'intérêt d'avoir une famille de surhumains pour parler des pertes de la JLA et du côté humain de ses membres, mais ça se lit plutôt pas mal. C'est normalement centré sur Batman, mais ça se voit pas vraiment. Un peu dommage, j'en attendais plus sur mon personnage favori. Enfin, finalement, le numéro est très moyen, un peu comme les dessins de Garney qui ne sont pas géniaux, juste passables.

    Flash #212 (scénariste : Geoff Johns, dessinateur : Steven Cummings, encreur : Wayne Faucher) : L'épisode est centré sur le Maître des Miroirs et nous explique sa vie, de l'orphelinat écossais jusqu'à son "arrivée" chez les Lascars, en passant par sa vie d'assassin et par le meurtre accidentel de son père. Le numéro se finit sur McCulloch qui se drogue pour oublier la mort de son géniteur et le suicide de sa mère, qui en découle.
    C'est un épisode très intéressant. Centré sur un Lascar, on comprend mieux sa psychologie et on prend même en pitié ce type qui en a vu de dures et qui a tué son père par accident. Johns réussit ici à nous montrer que les "méchants" sont humains et qu'ils n'ont pas eu une vie facile, d'où leur destin, en quelques sortes. Les dessins collent bien au scénario, le remplacement de Porter n'était pas trop grave, Cummings s'en sortant très bien. Un épisode très intéressant, le meilleur du magazine pour moi.

    Teen Titans #12 (scénariste : Geoff Johns, dessinateur : Mike McKone, encreur : Marlo Alquiza) : Une moitié des Titans, celle coincée dans Raven, affronte Jericho avec Deathstroke & sa fille, et ils sont transportés dans le monde réel après que le jeune Brother Blood ait libéré des démons de Raven. Un combat s'enclenche alors, et Beast Boy doit aller chercher en Brother Blood le petit bijou qui contient l'âme de Raven que le jeune a avalé. Ceci fait, Raven récupère son bijou & son âme, vire les démons et Brother Blood & sa clique en elle. Elle téléporte les Titans chez eux, accepte de rester dans le groupe et l'épisode se termine sur Ravager qui s'ouvre un oeil pour ressembler à son père, qui venait de lui dire qu'elle n'était pas comme lui.
    J'avoue être déçu par ce story arc. En plus d'avoir un Brother Blood assez pathétique, immature et très loin de son illustre prédécesseur qui faisait peur, lui, l'action est rapide et le fait que Raven sauve tout le monde à la fin, c'est facile quand même. Un épisode décevant donc, même si la fin est plutôt pas mal et réserve des choses possiblement bonnes pour la suite, mais ça ne rattrape pas les faiblesses du scénario. Bien sûr, McKone est toujours au top, c'est une belle constante.

    En clair, un magazine plutôt sympathique, même si il y a eu une petite déception à la fin et que la JLA ne me surprend pas. Mais c'est toujours une lecture plaisante.
    avatar
    Spider-Fan
    Admin
    Admin

    Masculin
    Nombre de messages : 1781
    Age : 34
    Né le : 1984-08-30
    Région : Centre>Loiret (45)
    Date d'inscription : 13/08/2004

    Re: DCU 06 (01/06)

    Message par Spider-Fan le Sam 21 Jan 2006, 12:50

    JLA est trop peu Batman, Flash on a droit à un fill-in au lieu de la suite du à suivre palpitant du mois dernier, TT on se dit tout ça pour ça malgré la fin choc mais un peu gratuite, et enfin GG bah ça avance mais on sait déjà où tout ça risque de mener. Au moins ai-je été éclairci sur un point qui m'était obscur, le Spectre (mais aussi beaucoup grâce à Comic Box) (pour moi jusque là c'était juste l'évolution de Hal Jordan suite à sa perte de raison)


    _________________
    Spider-Fan, partenaire d'AniMarvel, le site francophone des séries animées Marvel
    avatar
    Curtis
    Vétéran

    Nombre de messages : 229
    Date d'inscription : 23/01/2005

    Re: DCU 06 (01/06)

    Message par Curtis le Sam 21 Jan 2006, 13:42

    Mouais, perso j'ai vraiment pas été convaincu par ce numéro. Green Lantern survole l'ensemble, mais sans trop de mal. C'est réellement intrigant et mystérieux. Et sans être fan de Van Sciver, faut avouer que ses dessins ne manquent pas de classe.

    L'épisode de la JLA se laisse lire, m'enfin 5 épisodes de vide pour en arriver là... 5 épisodes où il ne passe rien et où l'on apprend rien si ce n'est que les héros ne sont pas infaillibles (oooh ?), ne sont pas omniscients ni omnipotents (ah bon ?).

    L'épisode de Flash est lamentable. C'est une caricature de grim'n'gritty qui tombe dans l'excès et la facilité. La dernière page résume ce que je pense de l'épisode : on tombe dans le ridicule et l'ennui les plus profonds. Sans intérêt.

    Et Teen Titans continue son petit bonhome de chemin : tranquille pépère gentillet. Bof bof.

    J'attends tout de même la fin de Green Lantern rebirth avant de prendre une décision sur ce mag guère palpitant, mais entre certaines VO bien plus intéressantes (Catwoman, Plastic Man) et des sorties librairies alléchantes (les archives New Teen Titans dont j'ai déjà les albums Arédit mais qui me tentent bien quand même, Wonder Woman, Gotham Central), j'ai plutôt envie d'arrêter.
    avatar
    Ben Wawe
    Chatte Noire

    Nombre de messages : 724
    Né le : 1987-02-11
    Date d'inscription : 26/08/2004

    Re: DCU 06 (01/06)

    Message par Ben Wawe le Dim 22 Jan 2006, 14:43

    L'épisode de Flash lamentable ?! Pourquoi tu penses ça ?
    Ok, c'est un peu choquant, mais Johns a au moins le mérite de proposer une tentative d'humanisation des ennemis de Flash. Là où la majorité des vilains DC sont méchants et cruels, les Rogues ne veulent pas dominer la planète et sont un peu "pathétiques" aux côtés de Luthor & Co. Là, on a l'explication de cela et le personnage est ettoffé. Moi, j'ai beaucoup aimé...
    avatar
    Curtis
    Vétéran

    Nombre de messages : 229
    Date d'inscription : 23/01/2005

    Re: DCU 06 (01/06)

    Message par Curtis le Mar 24 Jan 2006, 12:59

    C'est pas que je trouve ça choquant. C'est juste que Johns utilise les plus grosses ficelles possibles et imaginables pour que ce soit bien glauque et noir, ça en devient caricatural et risible. Au final, une psychologie de bas étage, aucune subtilité, aucune imagination, un profond ennui. Bof bof.
    avatar
    Ben Wawe
    Chatte Noire

    Nombre de messages : 724
    Né le : 1987-02-11
    Date d'inscription : 26/08/2004

    Re: DCU 06 (01/06)

    Message par Ben Wawe le Mar 24 Jan 2006, 16:43

    La nature humaine est rarement imaginative...Il montre juste quelque chsoe de réel, tangible et possible, ce qui est assez rare pour les super vilains de comics.
    avatar
    Curtis
    Vétéran

    Nombre de messages : 229
    Date d'inscription : 23/01/2005

    Re: DCU 06 (01/06)

    Message par Curtis le Jeu 26 Jan 2006, 12:58

    Ben justement ce que je dénote, c'est que je suis en train de lire le Monster Flash (enfin Big Book pour DC), et sans être d'une folle originalité, Johns fait preuve d'un peu plus d'imagination, de dynamisme voire de fun. Il n'a surtout pas besoin de ces artifices grossiers et lourdingues pour rendre humain ses personnages.

    D'ailleurs un gars qui cumule enfance à la Dickens, drame familial quasi-oedipien et drogue ne m'est pas vraiment rendu réel mais bien improbable et ridicule. Enfin bon, ça n'est qu'un épisode foireux, je me rattrape avec le Big Book bien plus sympa.
    avatar
    Ben Wawe
    Chatte Noire

    Nombre de messages : 724
    Né le : 1987-02-11
    Date d'inscription : 26/08/2004

    Re: DCU 06 (01/06)

    Message par Ben Wawe le Jeu 26 Jan 2006, 19:37

    Bah des mecs comme ça il en existe des millions : une enfance difficile, un mauvais choix à l'adolescence et le paradis imaginaire des drogues pour s'en sortir à l'âge adulte, c'est malheureusement quelque chose que l'on retrouve très, très souvent dans la "vraie" vie.
    avatar
    Samizo Kouhei
    Electro

    Masculin
    Nombre de messages : 51
    Région : Pas-de-Calais
    Date d'inscription : 24/07/2005

    Re: DCU 06 (01/06)

    Message par Samizo Kouhei le Lun 06 Fév 2006, 13:48

    Curtis a écrit:
    D'ailleurs un gars qui cumule enfance à la Dickens, drame familial quasi-oedipien et drogue ne m'est pas vraiment rendu réel mais bien improbable et ridicule. Enfin bon, ça n'est qu'un épisode foireux, je me rattrape avec le Big Book bien plus sympa.

    Et pourtant Johns a écrit un épisode similaire sur Captain Cold. Sinon, on peut voir comment des ennemis qui peuvent paraître grotesques par rapport à ceux qu'affrontent Batman, peuvent être aussi dangereux et surtout aussi frappés.

    Contenu sponsorisé

    Re: DCU 06 (01/06)

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 15 Nov 2018, 22:46